Bliss for all !
Maritime / Zio / Gapé-centre
PROJET N MZGG0026PCE

Summary The text you are going to read under this title is a summary of the project the main picture of which you have likely visualized. It gives an overview of the background and justification of the said project as well as the goals to achieve.
Pictures For a better understanding of the background and justification of the project, we have inserted illustrative pictures, each of which can be magnified for a better visualization via a click. Breast yourself, some pictures may be shocking!
Video A video is at your disposal for a live visualization of the actualities of the project, thus allowing a better apprehension. Would you mind preparing yourself psychologically, for the video might also prove to be much shocking!
Story The story you are about to read, along with illustrative pictures, will allow you to understand much better the daily actualities of the inhabitants of the community. It has been drafted within the latter while designing the project.
Designing How did we carried out the diagnosis and the designing of this project? What is the timeline of the designing? Who are the actors of the participation of the community? The pictures you are about to visualize answers these questions.
Reporting The pictures of this section are those of the project under implementation. Prior to the said implementation, the said pictures illustrate perfectly the initial state of the community. A text allows to understand much better the report of implementation or evaluation.
Sharing Our dearest internet user, would you mind airing the information of our projects in your social groups?! Your help, extremely valuable, will enable us to mobilize much more resources in order to assist vulnerable communities. Thanks!

Administrativement, Gapé-Kpedji est une localité rurale dans la région maritime du Togo. C'est une communauté qui connait une précarité assez significative depuis plusieurs années dans le secteur éducationnel. Le seul bâtiment de l’école primaire publique de la communauté construit depuis les années soixante-dix est en décrépitude. Ledit bâtiment scolaire de trois (03) classes est sans portes ni fenêtres avec des murs fissurés et une toiture à peine solide et soutenue par endroit par des briques. Aussi, les cours connaissent une forte perturbation, voire un arrêt en période de fortes pluies. L'insuffisance des salles de classes pour le cours primaire, lequel doit comporter normalement six niveaux d’éducation, a obligé l’administration scolaire a procéder au jumelage : les deux cours préparatoires, première et deuxième année, partagent la même salle de classe ; il en est de même des cours moyens, première et deuxième année. Quant au cours élémentaires, la première année fait son cours dans l’une des salles du bâtiment, pendant que la seconde année se retrouve sous une paillote. D’autres difficultés s’analysent en termes de manque de table-bancs ; de matériels et fournitures scolaires ; de point d’eau ; de latrines ; et de sources d’éclairage. Deux bâtiments scolaires de trois classes, un forage à motricité humaine, des blocs de latrines et sources d’éclairage permettront d’encourager les enfants de la communauté rurale de Gapé Kpédji à aller à l’école. En sus de ses infrastructures scolaires, des fournitures scolaires et équipements didactiques vont leur assurer une réussite totale. Aussi, votre donation va permettra de scolariser tous les enfants de la communauté et leur garantir un avenir meilleur. Ils vous sont très reconnaissants.

De sa case couverte de paille, Afiwa va à l’école primaire publique de Gapé-kpedji, à quelques centaines de mètres de chez elle. Une fois à l’école, elle se retrouve dans les rangs avec les autres écoliers pour la montée des couleurs, puis regagne la paillote où elle doit suivre ses cours. D’autres compagnons d’école se retrouvent dans un vieux bâtiment en ruines pour les leurs.

MZGG0026VPCE
Vidéo
MZGG0026NPCE
Nouvelle1

Il s'appelle Kodjo. Agé de dix ans, il fréquente l'école primaire publique de la communauté de Gapé-kpedji. Elle se trouve dans la préfecture de Zio, région maritime, plus précisément à une cinquantaine de kilomètres de Lomé, la capitale du Togo. Petit pays ouest africain, le Togo s'ouvre sur l'océan atlantique et partage les frontières avec le Benin à l’Est, le Ghana à l'Ouest, et le Burkina Faso au Nord. Situé à proximité de la frontière ghanéenne, Gapé-kpedji abrite plusieurs familles dont celle de Kodjo. Ce dernier fait partie d'une famille de quatre enfants. Ses parents sont tous des paysans. A l’instar des autres enfants de la communauté, il les aide dans leur champs les jours fériés et les week-ends. La famille est toute native de Gapé-kpedji et le petit garçon fait actuellement la première année du cours élémentaire dans cette école qui offre des conditions d'étude assez médiocres pour les écoliers.



Sac à la main, très serein dans sa tenue scolaire, Kodjo, le petit écolier de Gapé-kpedji se retrouve sur la piste menant dans son établissement scolaire, lequel est situé à quelques centaines de mètres de sa maison. Il doit étudier, s’instruire suffisamment, afin de s’assurer un avenir radieux. C'est justement pour cette raison que les parents de Kodjo se démènent pour lui assurer le minimum vital, malgré leur pauvreté. C'est d'ailleurs le désir de tous les autres parents du village, lesquels sont fiers de voir leurs enfants en tenue kaki pour les uns et en bigarré pour les autres, tous disciplinés pour la montée du drapeau togolais. Mais, c'est sans compter sur la misère que leur enfants vivent une fois à l'école. A l’instar de ses camarades de classes, Kodjo fait face aux réalités déplorables du bâtiment scolaire qui les abrite. Construite une trentaine d’années plus tôt, il se dégrade à un rythme inquiétant.



Murs assez fragiles, ouvertures sans fenêtres ni portes, toiture soutenue par des briques laissant pénétrer l'eau à grandes gouttes quand il pleut, voilà l'infrastructure dans laquelle le petit Kodjo et ses camarades de classe suivent les cours quotidiennement. Pour Kodjo c'est encore mieux. Pour d'autres, à l’instar de sa sœur de la deuxième année du cours élémentaire, il faut juste se contenter d'un appâtame fait de bois et couvert de paille. Construit grâce à la mobilisation communautaire, il ne résiste guère aux intempéries. Comme si cela ne suffisait pas, les élèves sont souvent visités par des animaux domestiques, et plus grave encore par des reptiles. Lors d'un cours, c'était la débandade totale due à l’intrusion d'une vipère dans la classe. L'enseignante avait pris la clé des champs, laissant Kodjo et les autres écoliers à leur sort. Oui, les enseignants ne sont pas épargnés de ce calvaire qui règne dans l'école de Gapé-kpedji.


A la fin de la piste se trouve le village de Gapé-kpedji. Après la rencontre de la population communautaire, des formalités administratives de début de mission ont eu lieu, balisant la voie pour la formation des responsables communautaires et l’administration du questionnaire. Les photos justificatives de la situation chaotique de l’école primaire communautaire ont été prises antérieurement à la rencontre des parties prenantes majeures. Les signatures des documents administratifs et les photos d’ensemble avec les responsables communautaires de Gapé-Kpedji ont mis à la fin de la mission d’étude diagnostique.

Le présent rapport est une évaluation ex-ante, la mobilisation des ressources étant en cours. Les premières photos montrent la piste menant au village de Gapé-kpedji ainsi que ses habitats. Ensuite viennent quelques photos de l’école primaire publique ayant fait l’objet du projet et de certaines activités génératrices de revenu, notamment la fabrication du gari, de l’huile rouge, et du vin de palme. Antérieurement aux dernières photos relatives aux religions, des habitudes de vie sont mises en exergue.

Partage

Project sheet

Please, find here down the requested human resources, the terms of references of which have been highlighted synthetically by the positions listed. Depending upon circumstances, it might be a traineeship, employment, or expertise. In general, there is no compensation, as might be found in a labor contract, for such positions. You might also go through all the available positions of the organization by clicking upon the appropriate tab. 

We do value donations in kind. Although money can allow to acquire almost any resources, our organization does not overlook the possibility of mobilizing material resources. Therefore, in this section, a list of the required materials of the project is given, allowing us to mobilize them via your donations.  And, another list, almost exhaustive, of the required equipment and material resources of the project is specified, allowing us to mobilize them via your donations. So, please, do click on the title to continue.

You can contribute in various ways to the implementation of a community project. We can provide labor (human resources). You can also donate the materials required for the project (materials), or even provide information (fundraising agent) relating to any institution, business, or individual, allowing us to fundraise efficiently. Whatever the option chosen, you are welcome!

Start date 2020-04-01
Duration (Months) 10
Budget 298195 Euros
Financing required 222975
Requested staff Ingénieur de construction de bâtiments scolaires, Ingénieur de forage, Ingénieur de latrines ECOSAN
Partners Ingénieur de construction de bâtiments scolaires, Ingénieur de forage, Ingénieur de latrines ECOSAN
Other information Ingénieur de construction de bâtiments scolaires, Ingénieur de forage, Ingénieur de latrines ECOSAN

Merci pour le don d’argent que vous allez faire à ce projet communautaire. Vous pouvez opter pour un transfert bancaire ou une transaction numérisée.

Ou

You have various options to fund this project! You may register for tourism within the country of the project (tours), in which case, you have the privilege to come and see for yourself the actualities within the community as depicted in the project you are about to fund, and even take part in its implementation. You may also assist us in fundraising (fundraising agent) by filling in a form provided for that purpose. Furthermore, funding directly the organization is also salutary. At last, the menu “Get involved” gives you an overview of all the possibilities to help us.

Similar projects